Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : www.naudrh.com
  • : Actualités RH #ColTerr #FPTerr , questions pratiques RH pour les #fonctionnaires territoriaux. Près de 20 ans d'expérience sur la Fonction Ressources Humaines en collectivités territoriales.
  • Contact

PARTENAIRES / PODCAST

Partenariats / Piges / Publicité / Animation site web

 

Pour continuer à exister www.naudrh.com

recherche des partenariats

(publicité, parainage, piges...)

 

 

N'hésitez pas à nous contacter

pour toutes propositions,

nous reviendrons rapidement vers vous.

 

 

naudrhexpertise@gmail.com

 

Les podcasts techniques RH FPT par www.naudrh.com

 


Rechercher

Expertise statutaire

 

 

Lignes conseils téléphoniques personnalisés RH Naudrh.com:

 

Faites appel aux meilleurs spécialistes RH FPT en activité pour vous accompagner au quotidien.

 

(Cliquez sur l'image ci-dessous)

 

Lignes conseils téléphoniques RH 24 H/24 www.naudrh.com

- Ne restez plus seul(e), sécurisez votre savoir   -

 

 

 

Une difficulté d'interprétation statutaire ? Des professionnels de la fonction "Ressources Humaines" en activité, spécialisés en secteur public (FPT), assurent pour vous des permanences de renseignement téléphonique 24 H sur 24 H et rédigent à votre attention des expertises statutaires avec les références législatives, réglementaires ou jurisprudentielles utilisées, tout cela doublé d'un appel téléphonique pour commenter le tout !

 

 

Des sessions de formation personnalisées en fonction de votre demande peuvent également vous être proposées dans vos locaux, sur des thèmes RH d'actualité comme par exemple la loi n° 2019-828 du 6 août 2019 portant transformation de la Fonction Publique .

 

 

 

 
Top 5 articles mensuels www.naudrh.com

 

Bienvenue

 

Signez le livre d'or

 

Vous êtes le visiteur:

 

Compteur Global gratuit sans inscription

 

 

 

 Recherche Google

 

 

Google
 

 logo noir blanc 100

Nouveautés 

 

 

Un nouvel article
  mis en ligne regulierement !



Simulateurs de pension


Générateur de calcul
de reprise d'ancienneté (cat. C)



Sondages



Newsletter pour un suivi régulier de l'information,
ABONNEZ-VOUS !



Revues de presse inédites




FORUM de discussion



Commentaires Audio



Actualités jurisrudence



Live Tchat




WWW.NAUDRH.COM

 

 

 
logo noir blanc 100
Infos en Vidéos
 
 
 
video
 TRANSFORMATION FONCTION PUBLIQUE
Analyse et critique
 
 
 
video
 REFORME RETRAITES
Discussion Assemblées
 
 
 
video
MANAGEMENT
 
 
 
video
 ACCESSIBILITE
HANDICAP
 
 
logo noir blanc 100   
Sondages

 
 
 
  Qui êtes-vous ?
 (En cours de réparation)

 
 
 

Lignes conseils téléphoniques personnalisés RH Naudrh.com:

 

Faites appel aux meilleurs spécialistes pour vous accompagner au quotidien.

 

(Cliquez sur l'image ci-dessous)

Ligne conseils téléphoniques RH 24H/24 www.naudrh.com


Testez notre sérieux,
n'hésitez pas à vous adresser à nous pour faciliter votre quotidien et ne plus rester seul en décision RH !

21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 23:00

 

Retour sur quelques exemples jurisprudentiels fin 2006 concernant les rapports entre la vie privée des agents et le service public : plusieurs arrêts du Conseil d’Etat ont montré que la vie privée des agents peut être parfois à l’origine de poursuites disciplinaires.

La loi du 13 juillet 1983 portant droits et obligations des fonctionnaires prévoit que les sanctions disciplinaires visent à punir les fautes commises par un fonctionnaire " dans l’exercice ou à l’occasion de l’exercice de ses fonctions ".

La formule est assez vague mais suppose tout de même un lien avec l’exercice des fonctions. Difficile d’imaginer donc, à partir des textes applicables, que des faits relatifs à la vie privée puissent être à l’origine de sanctions disciplinaires.

L’exemple en est pourtant donné au travers de plusieurs arrêts du Conseil d’Etat.

Ainsi un agent exerçant les fonctions de médiateur dans les transports publics, peut faire l’objet de poursuites disciplinaires lorsqu’il s’est rendu coupable de deux agressions graves quand bien même ces agressions se seraient produites en dehors du service (CE, 27 juill. 2006, n° 288911, Agglomération région de Compiègne). L’arrêt retient notamment que " la circonstance que des agissements ont été commis par un agent public en dehors de son service et n’ont pas port atteinte à la réputation de l’Administration, faute d’avoir été divulgués, ne suffit pas à les rendre insusceptibles de justifier une sanction disciplinaire sir leur gravité les rend incompatibles avec les fonctions effectivement exercées par l’intéressé ".

Un autre arrêt d’octobre 2006 retient quant à lui que l’agent qui a " en toute connaissance de cause, prêté d'importantes sommes d'argent à un collègue et couvert les activités de ce dernier qui (…) était impliqué dans la gestion commerciale de clubs échangistes ; qui a en outre recommandé à des tiers la fréquentation de ces établissements ; a par l'ensemble de son comportement, (…) créé une équivoque sur ses fonctions de commissaire de police et méconnu gravement les obligations déontologiques qui s'imposaient à lui " justifiant ainsi les sanctions disciplinaires prises à son encontre. (CE 25 octobre 2006, n° 286360, Michel C.).

Afin de garantir l’équilibre entre respect de la vie privée des agents, et le bon fonctionnement de l’administration, la jurisprudence s’appuie sur un certains nombre de considérations permettant le cas échéant d’engager ou non des poursuites disciplinaires contre un agent pour des faits relatifs à la vie privée.

- La jurisprudence prend tout d’abord en compte l’atteinte qui a pu être faite à la réputation du corps ou du service. Ce premier critère suppose une publicité des faits reprochés à l’agent et un certain impact sur l’opinion publique. Cela peut aboutir à des jugements très variables d’un cas à l’autre : pour des faits similaires, c’est la publicité ou non des faits qui fera qu’un agent sera sanctionné ou non. Ainsi le vol de vêtement dans un supermarché par un gardien de la paix justifie sa révocation dès lors que les faits ont été relatés dans la presse locale (CE, 27 sept. 1991, n°119244, Min. Int. c/ Félix), tandis que le vol de vêtements par un gendarme dans un grand magasin, ne justifie pas sa radiation, le directeur du magasin n’ayant pas porté plainte et les faits n’ayant pas été connus du public (CE, 25 mai 1990, n° 94461, Kiener).

- La jurisprudence prend ensuite en compte la gravité des faits reprochés à l’agent, qui lorsqu’elle est considérée incompatible avec l’exercice des fonctions publiques exercées par l’agent, justifie les poursuites disciplinaires. C’est ainsi l’exemple précité de l’arrêt du 27 juillet 2006, " Agglomération région de Compiègne ".

- A ces éléments s’ajoutent encore les manquements aux obligations de réserve, de secret et de discrétion professionnelle, sur lesquels la jurisprudence peut également s’appuyer pour justifier une sanction disciplinaire, quand bien même les manquements auraient été commis en dehors du service.

Les circonstances dans lesquelles la vie privée peut être à l’origine de poursuites disciplinaires ne sont donc pas strictement encadrées par un texte de loi, ce qui peut donner parfois lieu à des solutions assez variables pour des cas pourtant similaires. Mais au-delà de ces exemples un peu étonnants, cela a le mérite de permettre une adaptation au cas par cas des solutions et une évolution des critères avec la société et son temps.

Source Adialo

Partager cet article
Repost0

commentaires

Articles Récents

  • A LA UNE : Articles publiés: 2 423 Abonné(e)s Newsletter: 1 940 Visiteurs uniques: 2 059 283 Pages vues: 4 576 308 Membres Forum : 1 596 Twitter @naudrh: 529 followers Les billets postés sur ce blog n'engage que l'association nationale www.naudrh.com...
  • Titres-restaurant - Dérogations d’utilisation et de montant jusqu'au 28 février 2022.
    Le décret n° 2021-1368 du 20 octobre 2021 adapte les modalités d'utilisation du titre-restaurant jusqu'au 28 février 2022 afin d'encourager l'utilisation des titres-restaurant dans les restaurants, hôtels-restaurants et propriétaires de débits de boissons...
  • Véhicule de fonctions : quels emplois peuvent en bénéficier ?
    Le véhicule de fonction se distingue du véhicule de service qui est accordé pour les besoins du service. Étant lié au service, le véhicule doit être restitué en dehors des périodes de service de l’agent (en dehors des heures de service, pendant les repos...
  • Gestion et contrôle de l'allocation d'aide au retour à l'emploi par les collectivités territoriales
    Les collectivités territoriales et leurs établissements publics assurent eux-mêmes la charge et la gestion de l'allocation de retour à l'emploi (ARE) en application de l'article L. 5424-2 du code du travail. Ils peuvent toutefois pour leurs agents titulaires...
  • Visite médicale imposée à un agent
    En vertu de l'article 108-2 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, le service de médecine préventive a pour mission d'éviter toute altération de l'état de santé des agents...

Newsletter

 

1940 abonné(e)s au 25/02/2021,
merci !

Documentation www.naudrh.com

 

Lignes conseils téléphoniques personnalisés RH Naudrh.com:

 

Faites appel aux meilleurs spécialistes pour vous accompagner au quotidien.

 

(Cliquez sur l'image ci-dessous)

 

Ligne conseils téléphoniques RH 24h/24 www.naudrh.com

 

 

 

 

 

 

UN PETIT GUIDE STATUTAIRE

SPECIAL F.P.T OFFERT

 

Capture-copie-1.jpg

Valeur 11,80 € TTC

 

couv1-copie-1

 

 

Réseaux Sociaux

suivez-nous twitter