PrÉSentation

  • : www.naudrh.com
  • : Des informations pratico-pratiques RH FPT aux questions du quotidien Toutes les actualités RH FPT en temps réel pour ne plus rien manquer (Lois – Décrets - Circulaire – Jurisprudence – Réponses ministérielles – Notes d’informations DGCL) Des partages de pratiques des réponses fiabilisées à vos questions RH FPT...Que du concret ! Naudrh.com accompagne depuis plus de 25 ans les gestionnaires RH des collectivités territoriales et de leurs établissements publics.
  • Contact

PARTENAIRES / PODCAST

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laissez ICI votre email pour la recevoir quotidiennement

 

 

 

Sur abonnement

 

 

 

Partenariats / Piges / Publicité / Animation site web

 

Pour continuer à exister www.naudrh.com

recherche des partenariats

(publicité, parainage, piges...)

N'hésitez pas à nous contacter

pour toutes propositions,

nous reviendrons rapidement vers vous.

 

 

naudrhexpertise@gmail.com

 

Les podcasts techniques RH FPT par www.naudrh.com

 


Rechercher

Expertise statutaire

 

 

Lignes conseils téléphoniques personnalisés RH Naudrh.com:

 

Faites appel aux meilleurs spécialistes RH FPT en activité pour vous accompagner au quotidien.

 

(Cliquez sur l'image ci-dessous)

 

Lignes conseils téléphoniques RH 24 H/24 www.naudrh.com

- Ne restez plus seul(e), sécurisez votre savoir   -

 

 

 

Une difficulté d'interprétation statutaire ? Des professionnels de la fonction "Ressources Humaines" en activité, spécialisés en secteur public (FPT), assurent pour vous des permanences de renseignement téléphonique 24 H sur 24 H et rédigent à votre attention des expertises statutaires avec les références législatives, réglementaires ou jurisprudentielles utilisées, tout cela doublé d'un appel téléphonique pour commenter le tout !

 

 

Des sessions de formation personnalisées en fonction de votre demande peuvent également vous être proposées dans vos locaux, sur des thèmes RH d'actualité comme par exemple la loi n° 2019-828 du 6 août 2019 portant transformation de la Fonction Publique .

 

 

 

 

Contact

naudrhexpertise@gmail.com

 

 

 

RETRO 2021 DES ARTICLES LES PLUS LUS 

Top 5 articles mensuels www.naudrh.com

 

 

Laissez ICI votre email pour la recevoir quotidiennement

 

 

 

Sur abonnement
 

 

 

Bienvenue

 

Signez le livre d'or

 

 Recherche Google

 

 

Google
 

 logo noir blanc 100

Nouveautés 

 

 

Un nouvel article
  mis en ligne regulierement !



Simulateurs de pension


Générateur de calcul
de reprise d'ancienneté (cat. C)



Sondages



Newsletter pour un suivi régulier de l'information,
ABONNEZ-VOUS !



Revues de presse inédites




FORUM de discussion



Commentaires Audio



Actualités jurisrudence



Live Tchat




WWW.NAUDRH.COM

 

 

 
logo noir blanc 100
Infos en Vidéos
 
 
 
video
 TRANSFORMATION FONCTION PUBLIQUE
Analyse et critique
 
 
 
video
 REFORME RETRAITES
Discussion Assemblées
 
 
 
video
MANAGEMENT
 
 
 
video
 ACCESSIBILITE
HANDICAP
 
 
logo noir blanc 100   
Sondages

 
 
 
  Qui êtes-vous ?
 (En cours de réparation)

 
 
 

Lignes conseils téléphoniques personnalisés RH Naudrh.com:

 

Faites appel aux meilleurs spécialistes pour vous accompagner au quotidien.

 

(Cliquez sur l'image ci-dessous)

Ligne conseils téléphoniques RH 24H/24 www.naudrh.com


Testez notre sérieux,
n'hésitez pas à vous adresser à nous pour faciliter votre quotidien et ne plus rester seul en décision RH !

 

 

 

 

 

Sur abonnement
 

 

 

 

 

Laissez ICI votre email pour la recevoir quotidiennement
24 avril 2021 6 24 /04 /avril /2021 19:43

 

 

 

 

 

Le décret n° 2021-521 du 29 avril 2021 est relatif à la simplification des modalités de rémunération des stagiaires de la formation professionnelle et des stagiaires effectuant divers stages mentionnés à l'article 270 de la loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020 de finances pour 2021. Le texte adapte les dispositions règlementaires relatives à la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle ainsi qu'à la prise en charge des frais de transport afin d'en simplifier les modalités. Il prévoit que l'Agence de services et paiement assure le versement de la rémunération pour les bénéficiaires de stages d'accompagnement, d'insertion professionnelle, d'orientation ou d'appui à la définition d'un projet professionnel, de stages d'initiation, de formation ou de complément de formation professionnelle dans le cadre d'un programme national organisé et financé par l'Etat destiné à répondre à un besoin additionnel de qualification au profit de jeunes âgés de 16 à 29 ans révolus sortis du système scolaire sans qualification ou à la recherche d'emploi disposant d'un niveau de qualification inférieur ou égal au baccalauréat.

 

Le décret n° 2021-522 du 29 avril 2021 fixe quant à lui les taux et les montants des rémunérations versées aux stagiaires de la formation professionnelle Le texte réglementaire simplifie et met en cohérence les modalités de calcul de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle. Il procède également à la revalorisation de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle. Il précise les modalités de rémunération applicables aux jeunes de moins de 30 ans qui effectuent un stage d'accompagnement, d'insertion professionnelle, d'orientation ou d'appui à la définition d'un projet professionnel, un stage d'initiation, de formation ou de complément de formation professionnelle dans le cadre d'un programme national organisé et financé par l'Etat destiné à répondre à un besoin additionnel de qualification au profit de jeunes sortis du système scolaire sans qualification ou à la recherche d'emploi disposant d'un niveau de qualification inférieur ou égal au baccalauréat, en application de l'article 270 de la loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020 de finances pour 2021. Enfin, il tire les conséquences des modifications apportées par l'article 7 de la loi n° 2020-1577 du 14 décembre 2020 relative au renforcement de l'inclusion dans l'emploi par l'activité économique et à l'expérimentation «territoire zéro chômeur de longue durée», en précisant que les conseils départementaux peuvent conclure avec un organisme employant ou accompagnant des bénéficiaires de mise en situation en milieu professionnel des conventions l'autorisant à prescrire pour ces bénéficiaires des périodes de mise en situation en milieu professionnel.

 

 

 

 

 

 

 

EMPLOYEURS PUBLICS TERRITORIAUX

LEVEZ AU QUOTIDIEN TOUS VOS DOUTES STATUTAIRES RH

AVEC LA LIGNE CONSEILS RH FPT WWW.NAUDRH.COM  

 

Offre promotionnelle: -20 % sur l'abonnement d'un an jusqu'au 31 mai 2021.

 

 

Facilitez votre gestion administrative des RH

 

 

 

WWW.NAUDRH.COM propose une veille statutaire RH FPT quotidienne gratuite sur simple inscription à sa newsletter (accessible à partir de la colonne de droite du blog), mais également sur abonnement, des conseils statutaires personnalisés RH FPT 24H/24 délivrés en toute confidentialité par téléphone ou/et par écrit (ligne dédiée, interlocuteur unique) . Tous vos doutes statutaires RH seront immédiatement levés avec fiabilité.

 

Comment ça marche ?  Une(e) expert(e) RH FPT d'expérience en activité, au contact de la réalité de gestion, qui connaît votre métier, répondra rapidement à toutes vos interrogations RH FPT. C'est très utile pour faciliter vos décisions quotidiennes RH et pour prévenir de "futures pertes de contentieux" faute du bon respect des procédures...Des dossiers RH "clefs en main" vous seront également délivrés (lignes directrices de gestion portant promotion et valorisation des parcours professionnels, rapport pour l'égalité entre les Femmes et les Hommes, protection sociale complémentaire, protocole anti agression des agents publics etc.) et des temps d'échanges téléphoniques réguliers d'actualité statutaire RH FPT vous seront proposés pour ne plus rien manquer des dispositions à appliquer.  Nous prenons toujours le temps de vous accompagner dans la compréhension commune de l'information RH et de partager avec vous des conseils d'application de la réglementation, ainsi que de vous éclairer sur les pratiques des autres employeurs publics locaux sur une même question. N'hésitez pas à vous renseigner.

 

 

naudrhexpertise@gmail.com 

 

 

 

 

 

NE RESTEZ PLUS SEUL(E) POUR DECIDER EN RH

SECURISEZ VOS PROCEDURES RH

PREVENEZ LES CONTENTIEUX RH

 

avec l'aide d'un(e) SPECIALISTE statutaire RH FPT

d'expérience en activité (toujours le même) qui répondra

24H/24 à vos interrogations statutaires RH en toute confidentialité

 

Nos expert(e)s à votre écoute sont tous des professionnels(l)es RH FPT en activité et d'expérience.

Ils sont confrontés quotidiennement à votre réalité de gestion, ils connaissent votre métier.

Ils prendront le temps de vous de vous écouter et de vous renseigner autant de fois que cela est nécessaire.

 

 

 

 

L'ABONNEMENT A LA LIGNE CONSEILS TELEPHONIQUES  NAUDRH.COM, C'EST AUSSI L'ACCES A : 

 

de nombreux dossiers RH "clefs en main" à adapter à vos spécificités locales  (protection sociale complémentaire, critères pour les avancements de grade et les promotions internes, lignes directrices de gestion, rapport égalité Femmes/Hommes, protocole temps de travail passage au 1607 H, protocole anti agression des agents publics, charte télétravail, protocole anti agression...). Cela vous aidera à gagner un temps précieux.

 

Un point régulier mensuel personnalisé par téléphone sur l'ensemble de l'actualité statutaire RH FPT,  cela vous permettra de savoir où vous en êtes en interne au regard des impératifs réglementaires RH et de ne rien louper des textes à appliquer.

 

De nombreux employeurs publics locaux, nous ont déjà fait confiance. Merci. Renseignez-vous, testez-nous, abonnez-vous.

 

RENSEIGNEMENTS / ABONNEMENT: 

naudrhexpertise@gmail.com 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
8 février 2017 3 08 /02 /février /2017 18:57

 

 

La loi n° 2017-86 du 27 janvier 2017 énonce que les collèges et les lycées sont tenus d’informer leurs élèves de la possibilité de faire un stage au sein des administrations publiques. L’article 188 de la présente loi modifie l’article L. 332-3-1 du code de l’éducation et y insère un nouvel article L. 332-3-2 afin d’énoncer clairement que les lycéens et les collégiens ont la possibilité d’effectuer des stages au sein des administrations des trois versants de la fonction publique. Désormais, les collèges et les lycées sont tenus d’informer leurs élèves de cette possibilité. Sur sa demande, tout élève boursier ou tout élève scolarisé dans un établissement d’éducation prioritaire, peut effectuer ce type de stage d’observation. L’article 187 de la présente loi, en insérant un article L. 124-2-1 dans le code de l’éducation, permet la mise en place au sein de chaque académie d’un pôle de stages associant aux établissements publics locaux d’enseignement les acteurs du monde éducatif, professionnel et associatif. Ces pôles faciliteront la recherche de lieux de stages et de périodes de formation et permettront à tous les élèves d’y avoir accès.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2016 5 25 /11 /novembre /2016 13:55

 

Dans l'arrêt n° 386802 du 5 octobre 2016, le Conseil d'Etat considère que si, en vertu des règles du statut général de la fonction publique, qui imposent de donner, dans un délai raisonnable, aux fonctionnaires en activité dont l'emploi est supprimé une nouvelle affectation correspondant à leur grade, il incombe à l'administration avant de pouvoir prononcer le licenciement de proposer à l'intéressé un emploi de niveau équivalent. A défaut d'un tel emploi et si l'intéressé le demande, l'administration doit proposer tout autre emploi et, en cas d'impossibilité, elle doit prononcer le licenciement dans les conditions qui lui sont applicables. Ce principe général ne confère aux fonctionnaires stagiaires, qui se trouvent dans une situation probatoire et provisoire, aucun droit à être reclassés dans l'attente d'une titularisation en cas de suppression de leur emploi.

 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 21:33

 

Le décret d’application de la loi n°2014-788 du 10 juillet 2014 relative à l’encadrement des stages et à l’amélioration du statut des stagiaires, fixant le quota maximum des stagiaires a été publié au Journal officiel du 28 octobre 2015. Ce décret précise que les dispositions relatives à l’encadrement du nombre de stagiaires dans les organismes d’accueil et par tuteur sont applicables aux conventions de stage établies après le 28 octobre 2015. Le nombre de stagiaires qu’une entreprise peut accueillir est limité à 15% de l’effectif pour les organismes d’accueil d’au moins 20 salariés et de trois stagiaires pour les organismes d’accueil dont l’effectif est inférieur à 20 salariés. Ces plafonds d’accueil sont susceptibles de dérogation sur arrêté de l’autorité académique. Par ailleurs, l’organisme d’accueil doit désigner un tuteur encadrant au maximum trois stagiaires. Enfin, une amende administrative peut sanctionner l’organisme d’accueil en cas de non-respect des règles encadrant le recours à des stagiaires et les agents de contrôle de l’inspection du travail peuvent obtenir une copie des conventions de stage sur demande à l’organisme d’accueil ou l’établissement d’enseignement.

Source: LS

Décret n°2015-1359 du 26 octobre 2015 relatif à l’encadrement du recours aux stagiaires par les organismes d’accueil.

 

 

Partager cet article
Repost0
6 février 2015 5 06 /02 /février /2015 18:16

 

La gratification des stagiaires se calcule sur la base des heures effectuées. Le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche indique que, pour toutes les conventions de stage signées à compter du 1er décembre 2014, la gratification mensuelle est calculée en fonction du temps de présence et non sur la base de 154 heures ou 151,67 heures, les Urssaf devant de ce fait revoir leur circulaire. Un tableau publie le taux horaire minimal de la gratification au-delà de deux mois de stage en fonction de la date de signature de la convention.

 

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 19:35

Pour toutes les conventions de stage signées depuis le 1er décembre 2014, la gratification mensuelle des stagiaires à temps complet se calcule sur la base de 154 heures, et non plus de 151,67 heures. La base de calcul de la gratification mensuelle des stagiaires est modifié pour les conventions conclues depuis le 1er décembre 2014. C’est l’une des conséquences du décret n° 2014-788 du 10 juillet 2014 confirmée par le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de Recherche.

 

Selon le nouvel article D. 124-6 du Code de l’éducation, un mois correspond à une présence effective de 22 jours et un jour à sept heures (C. éduc., art. D. 124-6).

 

Pour le détail du montant de la gratification minimale en fonction de la date de signature de la convention : v. tableau ci-dessous.

 

Rappelons que le montant minimal horaire de la gratification due aux stagiaires est fixé à :

 
– 12,5 % du plafond horaire de la sécurité sociale pour les conventions signées avant le 1er décembre 2014 ;
– 13,75 % de ce plafond pour les conventions signées entre le 1er décembre 2014 et 31 août 2015 ;
– 15 % de ce plafond pour celles conclues après.

 

gratification mensuelle des stagiaires

 

Source: LS

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2014 7 28 /12 /décembre /2014 16:46

 

Le décret d'application de la loi n° 2014-788 du 10 juillet 2014 tendant au développement, à l'encadrement des stages et à l'amélioration du statut des stagiaires a été publié le 30 novembre au Journal officiel.

Il précise les conditions de mise en œuvre du triple objectif de cette loi : l'intégration des stages dans les cursus de formation, leur encadrement pour limiter les abus et l'amélioration de la qualité des stages et du statut des stagiaires.

Le décret renforce la dimension pédagogique du stage et précise les modalités d'intégration des stages dans un cursus : le volume minimal de formation est fixé à 200 heures au minimum par an. Il prévoit la désignation et l'identification, dans chaque convention de stage, d'un enseignant référent, qui ne peut suivre plus de 16 stagiaires au maximum, et d'un tuteur de stage dans l'entreprise. Il rend nécessaire la définition des compétences à acquérir ou à développer dans chaque convention de stage.

Enfin, le décret renforce le statut des stagiaires en prévoyant les modalités de l'inscription des stagiaires dans le registre unique du personnel. Il sera ainsi mentionné dans la convention de stage : la durée hebdomadaire de présence effective du stagiaire qui ne peut excéder celle des salariés, les autorisations d'absence et de congés et la liste des avantages offerts par l'organisme d'accueil (accès au restaurant d'entreprise ou aux tickets-restaurants et la prise en charge des frais de transport le cas échéant). Le décret confirme l'augmentation de la gratification mensuelle minimale prévue pour les stages de plus de deux mois, de 436 € à 523 € (+87 €) en deux étapes :  + 43,5 € à compter de la publication du décret et + 43,5 € à la rentrée 2015.

Il unifie le cadre réglementaire applicable à l'ensemble des stages, qu'il s'agisse des périodes de formation en milieu professionnel prévues pour l'enseignement secondaire ou des stages de l'enseignement supérieur, et à l'ensemble des organismes d'accueil, qu'ils soient de droit public ou de droit privé.

 

Ce cadre législatif et réglementaire, ainsi clarifié, comporte de réelles avancées pour les 1,2 million de lycéens ou étudiants, qui, chaque année, bénéficient d'un premier contact avec le monde du travail par l'intermédiaire du stage. Concrétisant un engagement présidentiel, il adresse un message de confiance et de responsabilité entre les acteurs, les entreprises, les organismes d'accueil, les établissements de formation et les jeunes, au service d'une priorité : l'insertion professionnelle des jeunes.

 

Décret n°2014-1420 du 27 novembre 2014 relatif à l’encadrement des périodes de formation en milieu professionnel et des stages.


Partager cet article
Repost0
26 novembre 2014 3 26 /11 /novembre /2014 21:01

 

Infographie-Des-stages-de-qualite-et-de-nouveaux-droits-pou

Partager cet article
Repost0
24 juin 2014 2 24 /06 /juin /2014 14:42

 

Le Parlement a définitivement adopté jeudi 26 juin, par un ultime vote de l'Assemblée nationale, la proposition de loi socialiste encadrant davantage les stages et prévoyant une augmentation, d'ici septembre 2015, de la rémunération pour ceux dont la durée dépasse deux mois.


Télécharger la proposition de loi

 

Partager cet article
Repost0
3 avril 2014 4 03 /04 /avril /2014 15:44

 

Une proposition de loi adoptée par l’Assemblée nationale le 24 février dernier, vise à améliorer la situation des stagiaires étudiants. La proposition de loi rappelle le contexte dans lequel le stage doit être effectué. Elle rend bénéficiaire les stagiaires étudiants des règles relatives à la durée du travail, aux congés de maternité ou de maladie applicables aux salariés. Elle supprime les dérogations à la durée maximale de six mois et exonère d’impôt sur le revenu la gratification qui leur est versée. L’accompagnement des stagiaires serait renforcé avec la désignation d’un tuteur.

 

 

Sources : proposition de loi Assemblée nationale  24 février 2014 / WRH

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 11:13

 

L’article 27 de la loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 a modifié l’article L. 612-11 du code de l’éducation afin d’étendre l’obligation légale de gratification, qui concernait jusqu’à présent le secteur privé, à tout autre organisme d’accueil, dont les administrations publiques.  Dans sa rédaction actuelle, ce texte n’inclut pas dans son champ d’application les collectivités territoriales, les établissements de santé et les établissements publics du secteur médico-social. Un décret d’application doit régir les conditions d’application de la réforme dans ces administrations à compter de la rentrée universitaire 2014. Dans l’attente de sa parution, les conventions de stage signées par les collectivités territoriales, les établissements de santé et les établissements publics du secteur médico-social peuvent être conclues sans imposer une telle gratification. Cette situation concerne notamment les stages effectués au sein de ces organismes par les étudiants travailleurs sociaux. Au-delà de la question de la gratification, les collectivités sont sensibilisées à l’intérêt qui s’attache à la mise en oeuvre de bonnes pratiques en matière d’accueil des étudiants en stage, en référence aux règles d’ores et déjà applicables dans les entreprises et les administrations de l’Etat.

 

 A télécharger Instruction n° 2013-0803 du 25 octobre 2013

 

 

Source CIG

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 14:06

 

La  loi n° 2013-660 du 22 juillet 2013 publiée au Journal officiel du 23 juillet 2013modifie l’article L. 612-11 du code de l’éducation afin d’étendre l’obligation légale de gratification, qui concernait jusqu’à présent le secteur privé, à tout autre organisme d’accueil, dont les administrations publiques. Il en résulte que les collectivités territoriales doivent désormais verser une gratification mensuelle aux étudiants de l’enseignement supérieur accueillis pour un stage d’une durée supérieure à deux mois consécutifs (ou au cours d'une même année scolaire ou universitaire, à deux mois consécutifs ou non). Pour mémoire, avant l’entrée en vigueur de cette loi, le principe du versement d’une gratification aux stagiaires de l’enseignement accueillis dans les collectivités était laissé à l’appréciation de l’organe délibérant (Circulaire NOR IOCB0923128C du 4 novembre 2009). L’obligation de gratification de ces stages ne concernait jusqu’alors que les administrations de l’Etat en application d’une disposition réglementaire (décret n° 2009-885 du 21 juillet 2009). 

 

Partager cet article
Repost0
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 22:22

 

La gratification versée aux stagiaires de l’enseignement est exonérée de cotisations et de contributions sociales (patronales et salariales). La gratification des stagiaires n’est pas une rémunération mais une « récompense » de leur investissement et des services qu’ils ont effectivement rendus à la collectivité territoriale. En application des dispositions de la circulaire ministérielle du 4 novembre 2009, l’octroi de cette gratification dans la Fonction Publique Territoriale est facultatif (même pour les stages d’une durée supérieure à deux mois) tandis qu’il est obligatoire pour le secteur privé et les administrations de la Fonction Publique d’Etat. A compter du 1er janvier 2012, la gratification versée aux stagiaires de l’enseignement est exonérée de cotisations et de contributions sociales (patronales et salariales) si elle ne dépasse pas le seuil suivant: 12,5 % x plafond horaire sécurité sociale (23 € au 01/01/2012) x 151 H 67 soit 436,05 €.


Partager cet article
Repost0
19 décembre 2009 6 19 /12 /décembre /2009 22:23


Pour les administrations de l’Etat, les règles et les principes applicables en la matière avaient fait l’objet du décret n° 2009-885 du 21 juillet 2009 dont les dispositions ont été précisées par une circulaire du 23 juillet 2009.


La circulaire du 4 novembre 2009 invite les collectivités territoriales à se reporter à ces mêmes principes qu’elle expose en y apportant des aménagements liés aux spécificités des collectivités territoriales. Les recommandations concernent : le conventionnement, la désignation d’un tuteur,  les conditions d’accueil, les conditions d’indemnisation des frais engagés à l’occasion du stage, les modalités de gratification des stages d’une durée supérieure à deux mois.

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 13:01


Le décret n° 2009-885 du 21 juillet 2009 (JO du 23 juillet 2009) relatif aux modalités d'accueil des étudiants de l'enseignement supérieur en stage dans les administrations et établissements publics de l'Etat prévoit la gratification des stages de plus de deux mois dans la fonction publique d’Etat.
 
Le montant de la gratification due au stagiaire est fixé à 12,5 % du plafond horaire de la sécurité sociale (ce qui correspond à environ 30 % du SMIC).

Cette gratification s'applique aux stages organisés dans les administrations et les établissements publics de l'Etat ne présentant pas un caractère industriel et commercial et qui font l'objet d'une convention conclue entre le stagiaire, l'établissement préparant un diplôme de l'enseignement supérieur et l'administration ou l'établissement d'accueil. C
e texte n’est pas à ce jour applicable à la F.P.T alors que dans la Fonction Publique d'Etat son application est obligatoire...Rien n’empêche cependant les collectivités de mettre en oeuvre des mesures similaires...

Partager cet article
Repost0
9 février 2009 1 09 /02 /février /2009 16:08


Dans sa circulaire du 29 décembre 2008, l'ACOSS répond aux nombreuses questions soulevées à l'occasion de la mise en oeuvre de la réforme des règles relatives aux stagiaires, issue de la loi du 31 mars 2006 sur l'égalité des chances. Elle y précise notamment dans quelle mesure les administrations sont assujetties ou pas à ces nouvelles règles. Vous pouvez accéder à la circulaire à partir du lien suivant :
www.urssaf.fr


Partager cet article
Repost0
6 février 2009 5 06 /02 /février /2009 09:52


Une circulaire devrait être adressée aux administrations prévoyant, en fonction de la nature du stage, soit un défraiement, soit une prise en charge comme un agent public au moins sur la base du SMIC.


Le secrétaire d'Etat chargé de la fonction publique a été amené à rappeler que la loi du 31 mars 2006 pour l'égalité des chances (n° 2006-396 / article 9), fixe l'encadrement juridique des stages dans les entreprises ainsi que les conditions de leur gratification. La loi faisant référence à la notion " d'entreprise ", ne s'applique donc pas à la fonction publique en l'état actuel du droit.


Des réflexions ont néanmoins été engagées afin d'améliorer la situation des stagiaires dans la fonction publique et la charte des stages en vigueur dans le secteur privé sera appliquée à la fonction publique. Une circulaire aux différentes administrations sera préparée en ce sens. Elle prévoira notamment la conclusion systématique d'une convention de stage, la désignation d'un tuteur de stage dans l'administration d'accueil et la mise en place de dispositifs d'évaluation et de suivi.


Pour les stages consistant pour l'essentiel à observer le fonctionnement d'un service, réaliser des comptes-rendus de réunions ou des travaux ponctuels dans une optique de découverte des diverses facettes de l'activité du service d'accueil, l'étudiant bénéficiera au moins d'un défraiement (prise en charge des frais de transport dans les mêmes conditions que pour les agents publics) et de facilités telles que l'accès aux restaurants administratifs.


Pour les stages consistant en la réalisation d'une tâche clairement identifiée, ou au cours desquels l'intéressé est investi de véritables responsabilités, avec un portefeuille d'attributions qui lui est propre, l'étudiant sera pris en charge comme s'il était agent public. Il sera alors régi pas des garanties et des obligations équivalentes (devoirs, protection sociale, congés ...), y compris en matière de rémunération, c'est-à-dire au moins sur la base du SMIC.


Le secrétaire d'Etat a précisé qu'une concertation serait bientôt ouverte avec les syndicats de la fonction publique sur la mise en œuvre de ces orientations (QE n° 05483 - JO Sénat du 25 décembre 2008 - p. 2612).

Partager cet article
Repost0
21 décembre 2008 7 21 /12 /décembre /2008 14:14


En application de l’article 9 de la loi n°2006-396 du 31 mars 2006 pour l’égalité des chances et du décret n°2006-396 du 31 mars 2006, la convention de stage doit obligatoirement comporter une clause relative au régime de protection sociale dont bénéficie le stagiaire. Lorsqu’il est étranger il peut éventuellement bénéficier de la sécurité sociale de son Etat d’origine s’il est ressortissant d’un pays de la Communauté européenne ou des dispositions d’une convention bilatérale signé avec la France. Dans le cas contraire, il doit justifier soit d’une assurance personnelle, soit d’une affiliation au régime général au titre de la couverture maladie universelle.



Partager cet article
Repost0
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 21:50


Lorsque la durée d’un stage en entreprise, au sens du premier alinéa de l’article 9 de la loi du 31 mars 2006, excède trois mois, le stagiaire perçoit une gratification au moins égale à 30 % du SMIC : à défaut de convention de branche ou accord professionnel étendu, le montant horaire de cette gratification est fixé à 12,5 % du plafond horaire de la sécurité sociale défini en application de l’article L. 241-3 du code de la sécurité sociale.


La durée de stage s’apprécie compte tenu de la convention de stage et des éventuels avenants qui ont pour effet de prolonger le stage. La gratification est due au stagiaire sans préjudice du remboursement des frais engagés pour effectuer le stage et des avantages offerts, le cas échéant, pour la restauration, l’hébergement et le transport. Elle est due au stagiaire à compter du premier jour du premier mois de stage et elle est versée mensuellement. En cas de suspension ou de résiliation de la convention de stage, le montant de cette gratification est proratisé en fonction de la durée de stage effectuée.


Conformément à l’article 9 de la loi du 31 mars 2006, les stages effectués au sein d’une association, d’une entreprise publique ou d’un établissement public à caractère industriel et commercial sont soumis à ces dispositions. Ce dispositif peut toutefois être appliqué dans les collectivités territoriales sur la base d’une délibération.


Toutefois en l’absence de délibération, si la collectivité a signé la convention de stage et que cette
dernière mentionne le versement d’une gratification au stagiaire, cette mesure devra être appliquée (Décret n° 2008-96 du 31 janvier 2008 paru au Journal officiel du 1er février 2008).

Partager cet article
Repost0
30 décembre 2007 7 30 /12 /décembre /2007 15:00


Le licenciement pour insuffisance professionnelle en fin de stage, justifié par plusieurs courriers, notes et rapports, après avis préalable de la CAP, d’un agent ayant effectué plus de la moitié de la durée de son stage et ayant bénéficié d’une prolongation de stage de 6 mois est légal. L’agent ne peut en effet se prévaloir ni d’appréciations antérieures à son recrutement portées par ses anciens employeurs même s’ils relèvent de la même administration que celle dans laquelle il se trouve, ni de son état de santé.

Source: CAA de Paris du 11 juillet 2007, n° 06PA01422)


Partager cet article
Repost0
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 17:30


Une circulaire de la direction de la sécurité sociale n°2007-236 du 14 juin 2007 fait le point sur la protection sociale applicable aux stagiaires effectuant un stage pratique en entreprise.

 

Ce dispositif issu des dispositions de la loi pour l'égalité des chances n'est en théorie pas applicable aux collectivités puisqu'il vise expressément les entreprises-lieux de stage. Néanmoins, L'ACOSS (circulaire n° 2007-069) recommande "très fortement aux administrations de respecter" ces nouvelles règles (convention tripartite, gratification si le stage a une durée de plus de trois mois). C'est le choix qui a été fait par certaines collectivités au sein desquelles, la pratique des conventions tripartites et la gratification pour les stages de plus de 3 mois (dans la limite de 30% du SMIC à l'époque) étaient déjà instituée bien avant cette loi. Les collectivités ont d’ailleurs tendance à ne prendre que des stages encadrés par une convention "école". La gratification versée étant souvent limitée à 12,5% du plafond horaire de la sécurité sociale, afin d'être exonéré de charges.


Partager cet article
Repost0
11 août 2006 5 11 /08 /août /2006 23:00

Les gratifications versées aux stagiaires (élèves des établissements d'enseignement technique, d'enseignement secondaire ou spécialisé, personnes effectuant un stage d'initiation, de formation ne faisant pas l'objet d'un contrat de travail et n'entrant pas dans le cadre de la formation professionnelle continue) connaissent de nouvelles règles d'exonération de charges à compter du 1er juillet 2006.

Ainsi, la fraction de la gratification qui n'excède pas, au titre d'un mois civil, le produit de 12,5% du plafond horaire de sécurité sociale et du nombre d'heures de stage effectuées au cours du mois considéré (soit 360 euros si le stagiaire effectue 35 h/semaine), n'est soumise à aucune charge.

Seule la part qui excède ce résultat subit les mêmes cotisations qu'un salaire. Lire la fiche URSSAF :www.urssaf.fr/general/actualites/
Partager cet article
Repost0

Derniers Articles Parus

A DECOUVRIR

 

PROCHAINE FORMATION:

LE COMITE SOCIAL TERRITORIAL

 

Naudrh.com réalise aussi des formations RH FPT! Faites appel à nos experts pour vous former à distance en personnalisant le programme d’intervention.

 

Informations / demande d’intervention

 

 

Demandez des études sur-mesure pour faciliter vos décisions et orienter votre stratégie RH FPT

Demande d'études / devis 

 

 

Profitez des dossiers RH FPT clefs en main pour mieux appréhender les dossiers qui font l'actualité RH FPT de 2022: élections professionnelles, consignes sanitaires Covid19, charte télétravail, rapport obligatoire sur la protection sociale complémentaire...   

 

Demande de dossiers clef en mains / devis 

 

 

 

Bénéficiez de conseils statutaires fiables et sur mesure pour vous, vos agents et votre hiérarchie.

 

Découvrez l'offre

 

 

 

Naudrh.com c'est aussi des podcast RH FPT

à écouter :-)

 

 

 

 

 

Laissez ICI votre email pour la recevoir quotidiennement

 

 

 

 

 

Sur abonnement

 

 

 

 

 

 

LES BILLETS D'HUMEUR STATUTAIRE DE

Pascal NAUD, président www.naudrh.com

 

 

BILLET 7 : LES REGLES STATUTAIRES RH DE GESTION DES AGENTS PUBLICS N'ONT PAS ETE ADAPTEES AUX ANNONCES DU GOUVERNEMENT A UN RETOUR PROGRESSIF  A LA "VIE NORMALE"

 

 

BILLET 6 : IL Y A URGENCE A MIEUX FORMER LES AGENTS TERRITORIAUX AUX OUTILS ET ENJEUX NUMERIQUES

 

 

BILLET 5 : LE TELETRAVAIL, 9 MOIS APRES SA GENERALISATION, CE N'EST PAS SI ROSE QUE CELA.

 

 

BILLET 4 :  JOUR DE CARENCE ET COVID19, A QUAND LA FIN DE LA MASCARADE ?

 

 

BILLET 3 :  L'ETAT DOIT APPORTER DES RÉPONSES EN PÉRIODE DE COVID19 AUX IMPRÉCISIONS DE GESTION ADMINISTRATIVE  DES PERSONNELS TERRITORIAUX 

 

 

 

BILLET 2 : LOI DE TRANSFORMATION DE LA FONCTION PUBLIQUE

 

 

BILLET 1 : REFORME DES RETRAITES ET AGE PIVOT

 

 

RETRO 2021 DES ARTICLES LES PLUS LUS 

Top5 mensuels articles www.naudrh.com


 

 

Lignes conseils téléphoniques RH 24H/24 www.naudrh.com

 

 

 

 

Association www.naudrh.com

 

 

 

Newsletter

 

1940 abonné(e)s au 18/07/2022,
merci !

 

Inscrivez votre email dans le module Newsletter ci-dessous pour recevoir chaque jour l'actualité statutaire RH FPT

C'est gratuit, inscrivez-vous à la newsletter 

Lignes conseils RH FPT 24H24

 

Lignes conseils téléphoniques personnalisés RH Naudrh.com:

 

Faites appel aux meilleurs spécialistes pour vous accompagner au quotidien.

 

(Cliquez sur l'image ci-dessous)

 

Ligne conseils téléphoniques RH 24h/24 www.naudrh.com

 

 

 

 

 

 

 

Laissez ICI votre email pour la recevoir quotidiennement

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur abonnement

 

 

 

 

 

Réseaux Sociaux

suivez-nous twitter